Demain, demain – Nanterre Bidonville de la Folie 1962-1966, de Laurent Maffre
Actes Sud BD / Arte Editions, 160 p. N&B, 23,40€

(Florilège Sélection Angoulême 2013, dossier de Zoo #45) 


À Nanterre, là où allait être construit le quartier de la Défense et la préfecture des Hauts de Seine, s’étendait de 1950 à 1971 un des plus grands bidonvilles de France. Entre 8000 et 10000 personnes, des familles algériennes, vivaient là dans des baraques de fortune. Sans électricité, sans égouts, avec un seul point d’eau pour cette ville dans la ville. C’étaient des ouvriers du bâtiment ou de l’automobile, venus participer à l’essor et à la reconstruction de la France, aux « Trente Glorieuses ». Laurent Maffre raconte le quotidien de ces familles vivant dans une précarité et une insalubrité entretenue par les autorités de l’époque, incapables de les reloger, mais leur interdisant d’améliorer leurs baraques pour que le bidonville ne devienne pas un quartier définitif. Le mariage cauchemardesque de Kafka et de Steinbeck. On n’y croirait pas totalement, s’il n’y avait la postface de Monique Hervo, 14 pages de photographies et de témoignages pour se souvenir de cette réalité honteuse.