Depuis 13 ans, Gilles Ratier, secrétaire général de l’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée), tient les comptes de la production éditoriale de la bande dessinée.

Le rapport Ratier, véritable bilan annuel de la profession, recense en 2012 pour le secteur bande dessinée un total de 5565 livres, publiés par 326 éditeurs différents. Sur ce total, près de 19%, soit 1069 titres, sont des rééditions sous une nouvelle forme (intégrales ou éditions augmentées). 311 artbooks et 76 essais sur la bande dessinée sont également comptabilisés. Les 4109 titres qui restent sont les nouveautés au sens strict : 1731 albums franco-belges, 1621 titres asiatiques, 366 comics américains et 391 bandes dessinées alternatives. C’est environ 7% de plus qu’en 2011 ! En revanche, recherche d’efficacité économique ou crainte d’un tassement des ventes, les placements des albums ont été plus prudents que les années précédentes : seuls 89 titres franco-belges et 25 mangas ont fait l’objet d’un premier tirage à plus de 50 000 exemplaires.L’année est marquée par l’acquisition de Flammarion par le groupe Gallimard : les labels Casterman, KSTR, Fluide Glacial et Jungle, rejoignent donc Futuropolis et Denoël Graphic et constituent un groupe d’envergure, quatrième du secteur derrière Média Participation (Dargaud, Dupuis, Le Lombard…), Delcourt (qui avait absorbé Soleil en 2011) et Glénat.

Jérôme Briot

 

PS : Les deux livres distingués par l’ACBD cette année sont : Une vie dans les marges, de Yoshihiro Tatsumi (Cornélius), Prix Asie de la Critique 2012. L’Enfance d’Alan, d’Emmanuel Guibert (L’Association), est pour sa part couronné du Grand Prix de la Critique ACBD 2013.