Plus de 70 000 albums, 12 500 auteurs, 7500 objets para-BD… Non, nous ne sommes pas en plein inventaire de la librairie BD idéale. Nous sommes sur BD Gest’, logiciel de gestion de collection de bandes dessinées et site web où se réunit la plus importante communauté de bédéphiles francophones. Suivez le guide !

 

En 1998, Philippe Magneron, un informaticien passionné de bande dessinée, commence à développer pour son propre usage un outil de gestion de collection de bandes dessinées. Il s’agit alors de remplacer la traditionnelle feuille Excel par quelque chose de plus pratique et de plus adapté… Le 20 décembre de la même année, il rend publique une première version de BD Gest’. Dès lors, les retours des utilisateurs vont le conduire à étoffer l’outil, pour en faire un logiciel de plus en plus complet, pratique et fonctionnel.

La révolution véritable arrive en juin 2001, avec la création de www.bedetheque.com. Grâce à cette base de données en ligne alimentée par les utilisateurs, quelques clics suffisent pour télécharger dans BD Gest’ les informations d’un album voire d’une série complète. Seuls les albums que personne n’a encore enregistrés nécessitent une saisie manuelle… qui vient à son tour enrichir la base centrale. Ce modèle collaboratif, que les spécialistes n’appellent pas encore « web 2.0 », permet la constitution d’une base en ligne forte de plus de 70000 fiches-albums, 17000 séries, 12500 auteurs. En consultation libre, le site s’avère des plus pratiques pour retrouver le titre d’un livre, le nom d’un auteur ou pour établir une bibliographie.

Résultat, dix ans et cinq versions après son lancement, le logiciel BD Gest’ Evolution compte près de 15000 utilisateurs, qui peuvent suivre leur collection, faire l’inventaire ou estimer la valeur de leurs albums, séries, objets dérivés et autres revues. Au-delà d’une photographie de l’existant, le logiciel permet aussi de chercher les albums manquants, d’être averti quand un nouveau volume d’une série suivie vient de paraître, et même de vendre en ligne des albums.

Comment passe-t-on d’un logiciel spécialisé à ce qui devient le site préféré des amateurs francophones de bande dessinée ? En apportant un contenu toujours plus riche et varié, explique Stéphane Farinaud, responsable éditorial du site www.bdgest.com et associé de Philippe Magneron : « nous avons voulu proposer de plus en plus de rubriques et de fonctionnalités à la communauté, souvent à sa demande, au point d'être devenu un outil pour tous, des lecteurs aux éditeurs ». La première rubrique, un forum, nécessaire à l’origine pour discuter du logiciel et de la base en ligne, et qui devient rapidement un lieu de débats entre passionnés. Après quoi arrivent les concours, les previews, les plannings éditoriaux, suivis bientôt par des rubriques rédactionnelles, notamment des critiques d’albums réalisées par une équipe de chroniqueurs animée par Laurent Cirade, troisième associé de la structure et membre de l'ACBD. Chaque semaine, une grosse douzaine de livres sont analysés de façon argumentée.

Toutes ces démarches amènent l’équipe BD Gest’ à se rapprocher des éditeurs. « Le plus dur a été de se débarrasser de cette image de petite communauté de collectionneurs », se souvient Stéphane Farinaud. Les réticences ont vite été balayée par l’évidence des chiffres : avec plus de 50000 membres enregistrés sur le forum, 3 millions de messages postés en dix ans et 4,5 millions de pages affichées par mois sur les sites, avec une fréquentation et de 16000 à 22000 visiteurs uniques par jour et plus de 20000 albums en vente dans les petites annonces, la puissance BD Gest’ est aujourd’hui incontestable. Les auteurs, eux, ne s'y trompent pas : un sur quatre est officiellement inscrit sur le site, et rares sont ceux qui ne s'intéressent pas à ce qui est dit dans les chroniques ou sur les forums.